Les chocolats et confiseries

 

20170924_233757

Les produits proposés :

Les chocolats Slowdises et les pâtisseries (Patissaromes de Françoise Bichonnier) sont des créations  hors du commun, où les sucres et les gras disparaissent pour laisser place à un festival de saveurs en bouche. Une expérience olfactive et gustative extra-ordinaire !

Les boissons y sont très savoureuses aussi, des jus sans sucre, des boissons probiotiques, des CariTea et LemonAid engagés dans l’humanitaire, des super aliments Eveil de Bouddha…chaque produit à sa vertu et  raison d’être dans le lieu.

Des saveurs innovantes :

A partir d’une base de chocolat noir à 70% de cacao, plusieurs saveurs d’huiles essentielles se déclinent pour sublimer le goût et les vertus du chocolat

 

Cannelle écorce
tonifiante et stimulante

Cardamome
immunostimulante
calmante

Citron vert
ressourçante et équilibrante

Eucalyptus 
immunostimulante

Gingembre
digestive et aphrodisiaque

Girofle
stimulante physique
et intellectuelle

Mandarine verte
digestive et relaxante

Menthe verte
pour une clarté de l’esprit

Bergamote
relaxation et bonne humeur

Verveine exotique
détente et sommeil

Ylang Ylang 
rééquilibrante et aphrodisiaque

POEME A DEGUSTER :

De l’ici
Du maintenant
Voilà tout ce que l’on a
Ailleurs
Passé et futur n’existent pas

Si même un printemps
Ne peut rivaliser avec nos écrans
Quand leur lumière voile nos regards
Qui saura voir
Que nos ombres s’allongent
Quand s’étire l’été
Qui pressentira encore que l’éternité
Sommeille

En chaque instant
Présence intime du présent
Infime
Pour qui s’éveille
Certains matins
Tenant la beauté nue de l’univers
Au creux de sa main
Un ballet de poussières
Dansant dans la lumière
L’âme d’un café
S’évaporant dans le froid de l’hiver
Silence fragile en apesanteur
Qui vaut son pesant d’heures

Et pourtant
Aucun précipice n’est aussi effrayant
Que de se retrouver seul face à soi-même
On a du mal à éteindre la TV chaque soir
De peur d’apercevoir
Notre propre reflet dans l’écran noir
Sans passion
Si ce n’est l’impatience
Tout nous appartient
Mais nous sommes sans appartenance

Plus rien n’est important
Dès lors que tout est urgent
Les derviches traders font tourner le monde
Spéculant sur chaque seconde
Peu importe le mur, seule compte
L’ivresse de la vitesse
Mais peuvent-ils répondre
À cette question futile
Combien faut-il
Économiser de moments uniques
Pour que le clapotis de la pluie
Ne se transforme en musique ?

Pour autant
Douces, brèves comme des larmes d’enfant
Les années ruissellent
Leur sillage érode nos visages
Et nos vies en images
Délavées comme la patine des pavés
Aplaties entre les pages d’un livre
Gravées sur mémoire vive
Avec la chaleur du papier glacé
Bonheur archivé qu’on entrepose
Dans nos smartphones
Mais la perfection ne dure qu’un temps de pose
Et personne, non personne
Ne saurait empêcher
Un Polaroïd de sécher

Le vrai temps
Le seul qui nous appartienne vraiment
Est celui qu’on donne
Pas celui qu’on prend.

Écrit par Mehdi KRUGER
Poète urbain lyonnais
Pour Slowdises
[ Slow life & gourmandises]
2017

 

Captur